Workshop animé par
Claire Jolin & Bruno Dubreuil

10 au 12 juillet 2020 – 2,5 jours – plus que 7 places

Et si, au lieu de penser la photographie avec notre cerveau ou nos yeux, nous la pensions avec nos mains ?
Plier, découper, déchirer, évider, recouvrir, suturer. Si nous laissions la pensée s’élaborer à partir de nos gestes ?

Ce workshop a pour objectif de faire sortir la photographie de son cadre habituel pour la matérialiser en un objet physique, palpable et autonome. Par l’expérimentation, nous allons entrer dans sa troisième dimension : le volume et l’espace.

Pendant deux jours et demi, vous allez expérimenter et imaginer de nouvelles pistes qui amplifieront le sens de votre propos photographique. Vous travaillerez sans ordinateur afin d’échapper à la photographie dématérialisée. Car, avec vos mains et une simple paire de ciseaux, vous allez rapidement créer autant de maquettes que vous avez d’idées.

J’observe, je conçois, je teste, je me trompe parfois, je pense, je joue, je crée presque à tous les coups.

Cet atelier est aussi une ouverture sur d’autres formes d’art et de pratiques que la photographie, afin d’y puiser des outils de réflexion et d’inspiration.

Notions abordées :
– matières et textures, dedans/dehors, volume/espace, action/mouvement
– nouvelles techniques d’impression
– codes de la représentation du volume en photographie (3D, perspective, réel, mouvement-déplacement, hors champs…)

Tout au long du workshop, l’étude de références rythmera la journée :
– techniques et artisanats d’art : gravure, dentelle, origami, pop-up…
– design d’objet, packaging
– architecture, foire et salon
– peinture, bas-relief, sculpture
– photographie

Public :
Workshop ouvert à tous, 8 personnes

Date : 10 au 12 juillet
2,5 jours
Vendredi 10 et samedi 11 juillet, de 10h à 13h et de 14h30 à 17h30
Dimanche 12 juillet, de 10h à 13h
Arrivée possible la veille (dîner pris en commun, chacun vient avec une spécialité)

Budget :
350 € + 20 € pour les consommables

Lieu :
Metz, à 1h20 de Paris.
Vous serez accueillis dans un atelier-appartement au bord de l’eau en plein cœur historique.

Le soir, vous pouvez loger à moins de 300 m (hôtel Ibis Cathédrale ou airbnb, ±65 €).
Les repas peuvent être pris en commun sur place (cuisine de l’appartement mise à disposition) ou en terrasse (restauration rapide au bout de la rue ou à 5 minutes, au pied de la cathédrale).
Animations tous les soirs à la tombée de la nuit du jeudi au samedi : parcours Constellation, concerts, buvettes au bord de l’eau…

Matériels nécessaires par personne : 

  • 10 à 15 images imprimées : destinées à être pliées, coupées, déchirées…
  • 1 petit carnet vierge (page blanche sans lignes)
  • 1 grande paire de bons ciseaux + 1 cutter
  • des feutres noir d’épaisseurs différentes (fin, moyen, marqueur)
  • 1 rouleau de scotch + 1 tube de colle en bâton

Matériels mis à disposition sur place

  • papier, carton plume, tissu, bois…
  • outils pour les manipuler
  • imprimante photo pro (jet d’encre)
  • imprimante laser couleur A3
  • agrandisseur argentique NB

 

Renseignements et inscription :

Claire Jolin, artiste photographe

Claire Jolin est une artiste photographe qui vit et travaille à Metz. Depuis 2013, elle est régulièrement sélectionnée pour participer à des événements ou des expositions (BIT20, Paris Photo Book Machine…).

Avec une pratique artistique tournée vers l’expérimentation et le volume en photographie comme en livre et une activité d’éditrice et de graphiste, elle bouscule les postures et les frontières entre les métiers. Si elle maîtrise les outils numériques, dans ses workshops elle donne une place centrale au geste et au couple cerveau-main comme sources de création.

Depuis 2005, elle conçoit et réalise des maquettes de livres et de magazines. En 2017, elle crée sa propre maison d’édition, Les éditions Orange Claire, mettant en avant des projets d’auteurs utilisant la photographie. Toujours en 2017, elle cofonde à Metz avec Véronique L’Hoste le collectif et l’exposition Dissidence qui présente les démarches photographiques d’une dizaine d’artistes femmes du Grand Est.

Bruno Dubreuil, critique d’art

Critique d’art et journaliste, il questionne l’image sous toutes ses formes : historique, esthétique et sociétale. Il apporte un soin particulier à relier la photographie aux autres arts et anime régulièrement des conférences qui proposent des clés de lecture des images (notamment dans le cadre de la galerie Binome, Paris IVe). Il a créé la revue en ligne ViensVoir – plateforme pour réfléchir sur les pratiques photographiques aussi bien brutes que futuristes – après avoir été la plume pour le webmagazine Our Age is 13,

En 2016, il cofonde Imago Factory, ateliers de création artistique, avec Oleñka Carrasco. Et il enseigne depuis 2000 la photographie au Centre Jean Verdier (Paris Xe). Curateur, il conçoit régulièrement des expositions, entre autre pour Immixgalerie (Paris Xe) dont il est le codirecteur artistique.

Enfin, il poursuit depuis toujours une pratique artistique personnelle dans laquelle il développe la photographie sous forme de récit (derniers projets : Oświęcim, le périmètre de la mémoire, et Katyn, ou les retournements de la mémoire) mais aussi le dessin et la peinture.

 

Renseignements et inscription :